Au moyen de pièces d'archives et de ressources documentaires diverses, les sous-pages de ce menu visent à décrire les conditions de vie dans les différents lieux où Alfred Sabatier a été interné suite à ses deux arrestations :

1ère arrestation par la police de Vichy en octobre 1942 :

- CSS de Fort-Barraux (Isère), du 15 octobre au 23 novembre 1942.

- Camp d'internement de Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn), à compter du 23 novembre 1942. Evasion.

- Bayonne (Basses-Pyrénées), travaux forcés pour l'organisation Todt, à compter du 23 mars 1943 (camp de Tarnos ?). Evasion.

2ème arrestation par la Gestapo en décembre 1943 :

- Prison de Montluc (Lyon, Rhône), du 1er décembre 1943 au 6 juin 1944.

- Prison de Siegburg (Rhénanie, Allemagne) à compter du 4 juillet 1944, après un emprisonnement de 10 jours à la prison de Rheinbach.

Décès à Siegburg le 30 mars 1945.

Ces pages seront enrichies au fur et à mesure de découvertes de documents nouveaux.

CONTACT

© 2020 Pascale Mottura