Créée à l'instigation de Carl Krohne, chef du système pénitentiaire prussien et ancien pasteur de la division, la prison de Siegburg a été mise en service le 10 décembre 1896. (Le pénitencier prussien royal de Siegburg était à l'origine logé dans des parties louées du bâtiment abbatial de Michaelsberg. L'utilisation du complexe pénitentiaire dans l'abbaye ne prit fin qu'en 1914). 

Siegburg est connue pour avoir été une des prisons les plus dures, un terrible bagne (lieu de détention et de mort, par exemple, de l’espionne Louise de Bettignies en 1918).

Entre 150 et 200 Français y sont morts en 1945 des suites de conditions de détention effroyables. « Quand les Américains pénétrèrent dans Siegburg après de violents combats qui durèrent 10 jours, ils furent effarés par ce qu’ils découvrirent dans cette prison » peut-on lire dans le rapport du capitaine Segretain daté du 23 mai 1945.

Située entre Cologne et Bonn, cette ville, dont la célèbre abbaye de Michaelsberg évoque le Mont Saint Michel, est maintenant réputée comme destination touristique pour son carnaval, sa fête du vin, son Triathlon, son marché de Noël, etc. In situ n’existe aucun mémorial saluant les milliers de détenus (souvent des déportés) qui y ont souffert atrocement au cours des deux guerres mondiales, et notamment sous le régime nazi.

Cliquez sur chaque photo pour la voir en taille d'origine avec sa légende

CONTACT

© 2020 Mottura